Tout a commencé le 23 Octobre 2020 lorsque le parlement européen a voté pour l’augmentation du taux de THC passant de 0.2% à 0.3%. Il s’en est suivi des déclarations pointant la France du doigt l’accusant de ne pas avoir le droit d’interdire le commerce de CBD dans son pays. (Source 1)

Dans le même temps, la cour de cassation devra statuer au mois de Mars 2021 sur le sujet de la légalisation du Cannabis en France. Mais le CBD a déjà le vent en poupe et les boutiques spécialisées ne cessent de pousser partout dans l’hexagone.

La France : Leader européen dans la production de Chanvre

Les Français sont les plus gros consommateurs de Cannabis mais aussi les plus grands producteurs de chanvre du vieux continent. Alors que l’arrêté de 1990 place radicalement le Cannabis dans la liste des substances illicites, les boutiques crient au paradoxe et espèrent un changement rapide dans cette politique répressive. Mais pour l’heure, ils n’ont le choix que de se réfugier derrière le droit européen. (Source 2 et 3)

CBD : Vers la fin du flou juridique ?

Le 19 novembre 2020, la Cour de justice de l’Union européenne s’est prononcée sur la position de la France voulant interdire la commercialisation des produits à base de CBD. Elle insiste sur le fait que la molécule extraite du Chanvre est sans danger pour la santé et ne possède pas d’effet psychotrope. 

C’est pour ces raisons que les dernières attaques en justice contre des responsables de boutiques de CBD n’ont pas abouti et tous ont été relaxé. Une décision inquiétante pour les uns ou motivante pour les autres, cela n’a pas empêché l’ouverture de 400 boutiques en seulement quelques années.

Produits à base de CBD : un marché juteux

Le CBD est-il un nouvel eldorado pour ces commerçants qui vantent ses vertus médicinales pour soigner toutes sortes de bobos ?

Proposés sous différentes formes, en Fleur à fumer ou infuser, en thé, en crème, en huile sublinguale, en crème de soin, on dit de lui qu’il est capable soulager des maladies chroniques comme la sclérose en plaques ou l’insomnie.

Il réduirait également le stress et procurerait un bien-être profond à ceux qui le consomment si bien qu’on estime son marché à 1 milliard d’euros en 2023.

Quel avenir pour la filière du chanvre ?

Le chanvre s’utilise comme matière première dans de nombreuses industries mais la politique restrictive a été un frein pour l’Europe qui s’est vu souffler des parts de marché par ses voisins mais  les choses sont vraisemblablement sur le point de bouger.

L’assemblée nationale a lancé en janvier 2020 une mission d’information composée de députés de tous les partis politiques pour débattre sur l’avenir du Cannabis thérapeutique, « bien-être » et récréative. Les avis sont encore partagés mais un grand nombre de participants se positionneraient déjà en faveur d’une dépénalisation, voire d’une légalisation

Source 1 : Textes adoptés - Vendredi 23 octobre 2020 (europa.eu)

Source 2 : Cannabis : les Français, plus gros consommateurs en Europe (francetvinfo.fr)

Source 3 : Arrêté du 22 février 1990 fixant la liste des substances classées comme stupéfiants - Légifrance (legifrance.gouv.fr)

Source 4 : Cannabis récréatif (assemblee-nationale.fr)

Produit ajouté à la wishlist
Produit ajouté au comparateur

En continuant sur le site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui garantissent son bon fonctionnement.  En savoir plus .