Le CBD est un stupéfiant

Faux.

Le cannabis compte plus d’une centaine de Cannabinoïdes dont certaines sont utilisées à des fins médicinales. Parmi eux, les plus connus sont le THC et le CBD car ils sont d’une part, présents en grande quantité dans la plante de chanvre et parce qu’ils sont également sujets à polémique.

Bien qu’ils soient tous les deux présents dans le chanvre, attention à ne pas les confondre. Le THC est un psychotrope qui provoque des effets euphorisants et peut entraîner une dépendance tandis que le CBD se veut relaxant, apaisant et non-addictif.

Le THC est un stupéfiant dont la possession et l’utilisation sont interdites par la loi. Le CBD, quant à lui, ne dispose pas d’effet psychotrope et ne crée pas d’accoutumance selon le dernier rapport de l’OMS. Le CBD n’est pas un stupéfiant. 

Le CBD est illégal en France

Faux.

Les autorités françaises n’ont pas classé le cannabis dans la liste des produits stupéfiants mais seulement sa molécule active, le THC, dans son arrêté de 1990. La Commission Européenne fixe sa teneur maximale à 0.3% depuis le 23 octobre 2020.

Par conséquent, le CBD n’est donc pas interdit dans notre pays. La France n’appliquant toujours pas les décisions de la Commission Européenne, cela laisse planer le doute sur son statut et un flou juridique s’est installé. Pourtant, elle devra s’y conformer tôt ou tard au sens de la loi européenne.

Le CBD intéresse la médecine

Vrai.

Ce n’est pas nouveau, de nombreux chercheurs se sont penchés sur l’intérêt du CBD dans la médecine et ses bienfaits sont déjà avérés dans plusieurs pays. Mais il reste encore beaucoup de choses à découvrir à son sujet. Ses supposés effets aideraient à lutter contre les addictions, les migraines, l’insomnie, l’épilepsie, la sclérose en plaques, parkinson et bien d’autres maladies. On ne compte plus les travaux à ce sujet mais pour l’heure, il ne peut pas être considéré comme un médicament.

Le CBD est dangereux pour la santé

Faux.

L’OMS dans son rapport de 2017, se veut rassurante. La consommation de CBD est bien tolérée par l’organisme humain et ne présente aucun risque avéré pour la santé. Il est plutôt rare, mais un surdosage en CBD pourrait entraîner des effets indésirables. A ce jour, on dénombre les effets suivants :

  • Nausée, étourdissement
  • Perte d’appétit
  • Risque de migraine
  • Baisse de la tension artérielle
  • Bouche sèche
  • Trouble du sommeil
  • Diarrhée/constipation

Le CBD interagit avec d’autres médicaments

Vrai

Il existe 57 médicaments avec lesquels la prise de CBD n’est pas recommandée. C’est le cas des antidépresseurs, des contraceptifs oraux, des antalgiques, des anticoagulants, des sédatifs ou encore des médicaments pour la thyroïde. Il est donc nécessaire de consulter l’avis d’un médecin au préalable.

Fumer est la seule façon de consommer le CBD

Faux

Il n’est pas recommandé de fumer du CBD pour les mêmes raisons qu’il est déconseillé de fumer du tabac. Le CBD existe sous plusieurs formes et il y a d’autres moyens de le consommer. Les plus populaires sont les capsules au CBD, les huiles sublinguales, les e liquides, les cosmétiques au CBD etc.

Les fleurs de CBD peuvent contenir 30% de CBD

Faux

Le taux de CBD est étroitement lié au taux de THC. On dit qu’il faut 1% de THC pour obtenir 25%-35% de CBD. En sachant que le taux de THC maximale est fixé à 0.3% en Europe, il est donc impossible d’obtenir un taux de CBD si élevé.

Produit ajouté à la wishlist
Produit ajouté au comparateur

En continuant sur le site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui garantissent son bon fonctionnement.  En savoir plus .