En France il existe actuellement une confusion entre les différents Cannabinoïdes, à tel point que l’arrêté R5132-86 du Code de la santé publique datant du 22 février 1990 ne fait pas la distinction entre le CBD et le THC, bien que les recherches aient démontré qu’il ne faut surtout pas confondre les différentes molécules, étant donné que leurs effets sur notre organisme diffèrent les unes des autres.

Le THC et le CBD font tous les deux partis de la famille des cannabinoïdes, substance chimique activant des récepteurs nerveux présents chez l’homme et les mammifères.

Actuellement on n’en dénombre pas moins d’une centaine de cannabinoïdes différents, et les premiers à avoir été isolés sont le Tétrahydrocannabinol et le Cannabidiol.

Chacune des cannabinoïdes présenterait des effets qui leur sont propres, cela va de l’antioxydant à anti-inflammatoire etc., lorsque plusieurs cannabinoïdes sont combinés on parle d’effet d’entourage.

 Nous allons ici nous focaliser sur le THC et CBD, afin de pouvoir les différencier et ne pas faire d’amalgames.

THC

Certainement le plus connu des cannabinoïdes pour son effet psychoactif, il agit directement sur le système nerveux via les récepteurs CB1 et CB2. Le THC est listé comme stupéfiant et sa consommation est donc interdite par la loi française.

 On dénombre plusieurs effets aigus ou chroniques liés au THC :

  • Hausse du rythme cardiaque
  • Baisse du rythme respiratoire
  • Hausse de l’appétit
  • Effet Analgésique
  • Baisse du tonus musculaire
  • Abaissement de la température du corps humain
  • Effet anxiolytique aigu
  • Anxiogène en chronique 

CBD

Substance active du cannabis, celle-ci à la différence du THC ne modifie le comportement du consommateur. Le CBD agit directement sur les récepteurs CB1 et CB2 de notre organisme de manière à réduire l’anxiété et la douleur. Alors que la recherche sur cette molécule progresse de jour en jour, le CBD aurait également la faculté de réduire les effets psychotropes du THC (source)

On dénombre plusieurs effets imputés à la CBD : 

  • Réduit l’anxiété
  • Améliore la qualité du sommeil (source)
  • Soulage la douleur

Autres effets potentiels

  • Pourrait améliorer les symptômes de la schizophrénie.
  • Pourrait prévenir les crises d’épilepsie. 
  • Aurait un effet antioxydant et neuroprotecteur.
  • Pourrait réduire considérablement les symptômes de la sclérose en plaques. 

Que dit la loi ? 

En France, la consommation, la culture et la commercialisation du cannabis sont des pratiques illégales et classées dans la catégorie « stupéfiant », principalement en raison de la teneur élevée en THC. Cette molécule psychoactive provenant d’une sous-espèce du Cannabis Sativa est souvent responsable de crise d’angoisse, d’hallucination, d’une perte d’attention ou bien plus encore crée une addiction chez son utilisateur. (Article R. 5132-86 du Code de la santé publique)

En revanche lorsqu’on isole le Cannabidiol de sa plante, il n’en demeure plus un élément psychoactif et ne figure donc pas dans la liste des produits prohibés. Le droit européen autorise les produits à base de CBD quand sa teneur en THC n’excède pas 0.3% au total. Le CBD étant une matière première utilisée dans de nombreuses industries, en France, elle est sujette à de nombreuses dérogations.

La fabrication, la commercialisation et le transport sont de ce fait encadré par la législation. Seules les variétés de Cannabis figurant sur la liste officielle des autorités sanitaires peuvent être exploitées et consommées à la seule condition que le taux de THC ne dépasse pas le seuil autorisé.

Produit ajouté à la wishlist
Produit ajouté au comparateur

En continuant sur le site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui garantissent son bon fonctionnement.  En savoir plus .