Depuis toujours, les femmes se disent que les douleurs liées à leurs menstruations sont « naturelles » à tel point que beaucoup ne se donnent même plus la peine d’aller consulter leur gynécologue. Elles apprennent à vivre ce moment en solitaire et souffrent dans le plus grand des silences. Pourtant, les douleurs menstruelles peuvent être un véritable calvaire pour les femmes et malheureusement cela touche 50% à 80% d’entre elles. Lorsqu’elles sont trop intenses et persistent après les saignements, cela peut être le signe d’une endométriose. Il est parfois tellement insupportable que nombreuses sont celles qui se tournent vers la consommation de Cannabis pour soulager leurs douleurs.

Des études attestent de l’efficacité du Cannabis pour lutter contre l’endométriose.

Une étude australienne de 2017 a été mené auprès d’un groupe de femmes souffrant d’endométriose. Ce sondage était question de connaître les différents moyens utilisés pour gérer les douleurs en mesurant l’efficacité de chacun d’entre eux. 

Sur environ 500 personnes, près de 80% ont recours à l’autogestion en réadaptant leur mode de vie et sans passer par la case « médicament ».

Outre le repos, la méditation ou encore le traitement de la chaleur, le Cannabis arrive en pole position avec pas moins de 76% des personnes sondées. Il est suivi de près par le traitement de la chaleur, d’une diète puis des huiles de CBD. En revanche, les activités sportives se révèleraient inefficaces.

Cette étude nous informe que la majorité des femmes souffrant d’endométriose sont satisfaites par les actions thérapeutiques du Cannabis et du CBD pour le traitement de leurs douleurs. (Source 1)

Une enquête qui viendrait confirmer toutes les autres études au sujet de l’action analgésique du Cannabis et du CBD sur l’organisme.

Comment agit le CBD dans notre organisme ?

Le chanvre est une vieille plante domestiquée par l’homme depuis des millénaires. Elle était déjà utilisée en Chine vers le 16e siècle pour lutter contre les crampes prémenstruelles. Trop souvent pointé du doigt pour son utilisation récréative, le chanvre possède pourtant plus d’une centaine de molécules actives dont le THC et le CBD sont de plus en plus plébiscités par la médecine. Le THC aussi connu sous le nom de Tétrahydrocannabinol est le cannabinoïde psychoactif du chanvre. C’est lui qui procure cet effet « planant » et en Europe, la culture du plant de chanvre est interdit dès lors que sa teneur est supérieure à 0.3%. (Source 2)

Le CBD est quant à lui non psychoactif. On lui attribue de nombreux bienfaits dont celle capable de réduire la douleur. On dit du CBD qu’il est un puissant anti-inflammatoire, analgésique et anxiolytique. Il aiderait alors à réduire les douleurs et agirait sur le stress et l’humeur provoquée par les douleurs menstruelles.

Chaque individu possède dans son organisme un système endo-cannabinoïdes qui, une fois le CBD consommé, réveillent les récepteurs CB1 et CB2 présents partout dans notre corps. Le CBD agit sur la sérotonine ou l’adénosine, tous deux responsables de l’humeur et du ressenti des douleurs.

Existe-il des effets secondaires liés aux produits à base de CBD ?

Selon le rapport de l’OMS publié en 2017, le CBD ne crée pas de dépendance et même en cas de surdosage et ne présenterait aucun danger sur la santé. (Source 3)

Cela ne signifie pas qu’il n’existe pas d’effet indésirable. Un surdosage peut provoquer quelques étourdissements ou une somnolence. Il est donc important de connaître les dosages afin de bien profiter de ses bienfaits.

Comment doser le CBD pour les douleurs menstruelles ?

Nous ne dosons pas de la même manière quand on souffre d’insomnie, d’anxiété ou de douleurs liées aux menstruations. Pour l’heure, le CBD n’est ni considéré comme un médicament ni comme un complément alimentaire. Il n’existe donc pas de dosage officiel du CBD. Mais certains spécialistes du domaine comme Leonardo Leinow et Juliana Birnbaum conseillent de commencer par des doses relativement faibles et d’augmenter petit à petit jusqu’à trouver le dosage approprié. Les effets sont différents d’une personne à l’autre et il faut donc tenir compte de certains facteurs comme le poids, le sexe, l’âge ou encore la taille de chacun.

Il est important de souligner qu’il ne suffit pas de surdoser pour ressentir plus d’effet. Un surdosage pourrait se révéler complètement inefficace.

Il existe plusieurs manières de consommer le CBD pour traiter les douleurs. Des fleurs de CBD à infuser, des capsules à ingérer ou encore des huiles sublinguales.

Il va sans dire que Maboutiquedecbd.fr n’encourage pas les utilisateurs à fumer, ne remplaçons pas un problème de santé par un autre !

Retrouvez sur notre blog, l’article permettant d’en connaître plus sur les dosages des huiles au CBD et des capsules au CBD. 

Source 1 : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/30646891/ 

Source 2 https://www.europarl.europa.eu/doceo/document/TA-9-2020-10-23_FR.html#sdocta2 

Source 3 http://www.who.int/medicines/access/controlled-substances/5.2_CBD.pdf 

Produit ajouté à la wishlist
Produit ajouté au comparateur

En continuant sur le site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui garantissent son bon fonctionnement.  En savoir plus .